Carnet de réflexion

Carnet de réflexion – Jamais mieux servi que par soi-même

En ce moment, j'ai quelques déconvenues qui me font dire que nous ne sommes jamais mieux servi que par soi-même. Je n'ai pas l'habitude d'écrire sur le web pour ce genre de chose, mais comme vous le savez, je cache un petit syndrome de l'imposteur chez moi voir l'article en question et je me dis que mon blog pourrait peut-être m'aider à enrailler la machine.

Je suis de celles qui garde tout pour elle, qui n'exprime pas en public ses déconvenues ou qui ne parle que très rarement de son travail.
A la question tu as fait quoi aujourd'hui ?  je réponds j'ai travaillé !
C'est aussi une volonté de garder ma vie privée, privée...

Du coup, voilà le premier article d'une nouvelle rubrique : Carnet de réflexion. J'avoue que je ne sais pas encore où je vais avec celle-ci, on verra bien !

Suis-je trop exigeante ?

Jamais mieux servie que par soi-même, parfois derrière cette phrase cache une personne trop exigeante, voire jamais satisfaite.
Le suis-je vraiment ?

Je ne pense pas non, j'estime simplement que si je paye un service, certains points doivent être réunis :

  • J'exprime des souhaits, j'aimerais qu'ils soient entendus et respectés. Je n'ai rien contre changer mes plans, on peut me proposer des idées et je peux les accepter. Mais lorsque je reçois le produit fini et qu'il comporte quelque chose que j'ai refusé, c'est tout de même agaçant.
  • Pas besoin de payer cher un service pour qu'il soit compétent. A partir du moment où je paye, le service doit-être là.

J'ai eu quelques déconvenues sur les prestataires de mon mariage, sur 5 prestataires, j'ai été satisfaite de seulement 2 !

Nous avons eu des produits finis comprenant des choses qu'à la base j'avais refusés, des articles pas soignés ou encore du travail d'amateur alors qu'il s'agissait d'un studio photo très réputé.

Et là je pense à mes clients

Dans l'une de mes déconvenues, j'ai un service client qui ne m'a jamais répondu après une réclamation.
Là, de suite, je pense à mes clients, si je reçois une réclamation, mon Dieu, mais j'y réponds de suite ! Avoir un client pas satisfait, est pour moi la pire des choses.
Ce client aura payé pour avoir un service, si je ne lui donnes pas ce qu'il veut, c'est qu'il y a un problème.
Si je ne suis pas d'accord avec l'idée de base, ça peut arriver, j'en parle, je suggère autre chose en expliquant pourquoi (c'est aussi le travail du professionnel), je ne vais pas faire comme bon me semble et débrouilles-toi.

L'image du professionnel - Faire par soi-même ?

Ça m'agace de voir ça, car l'image du professionnel en prend un coup, puis nous sommes ensuite de plus en plus nombreux à vouloir se débrouiller par soi-même.

Malheureusement, ce n'est pas seulement l'image du professionnel qui prend un coup, mais c'est l'image du métier qui se détériore juste parce que certains n'ont pas voulu respecter le client.

Alors, est-ce être trop exigeante ?

Laurie
Retrouvons-nous sur les réseaux :

22 thoughts on “Carnet de réflexion – Jamais mieux servi que par soi-même

  1. Quand j’étais jeune, je me disais qu’à partir du moment où une personne était un professionnel, elle était compétente. Or, j’ai vite compris que ce n’était pas le cas. Nous sommes tous humain avec nos qualités, nos défauts, nos envies, nos frustrations et au final si on tombe sur une personne « professionnelle » qui n’a aucune motivation, car n’aime pas ce qu’il fait ou n’a pas été formée (ça arrive aussi souvent), sans parler des incompréhensions… On est alors déçu. En tout cas, chaque expérience même négative est riche même si on ne s’en rend pas compte sur le moment. Faire autrement, faire par soi-même (se faire confiance) la prochaine fois, faire marcher son réseau pour avoir plus de certitude, payer plus cher peut être, ou encore se fier à son intuition! En tout cas, je te rejoins, facilement on peut vouloir se fier qu’à soit même mais je pense qu’il faut plutôt s’adapter que se fermer. On a besoin des autres! (je parle beaucoup pour moi, hein car j’ai tendance à compter sur moi-même… mais j’apprends à faire autrement).

    1. Oui je suis d’accord sur tout 🙂 Et je n’attends pas forcément que le professionnel soit irréprochable. La seule chose c’est que je veux savoir, s’il y a quelque chose qui n’était pas claire ou que le pro ne sait pas faire, ou bien payer plus cher pour une prestation plus adaptée à nos attentes, que sais-je. Mais je ne veux pas qu’on me promette monts et merveilles pour finalement être déçue du final… L’erreur est humaine et je peux pardonner et/ou être conciliante, mais il faut m’en parler. Y a pas mort d’homme d’en parler ^^

  2. Je reconnais que j’ai un vrai problème avec ça, j’ai vraiment du mal à déléguer même à une personne de confiance. D’une part, parce que j’adore faire les choses moi-même et d’autres parts parce que les choses ne sont jamais réellement comme je les avais imaginées
    J’ai souvenir d’une collaboration avec une photographe notamment : j’avais imaginé tout un univers un peu mélancolique, doux et vintage pour la séance photo de mes vêtements et j’avais été terriblement déçu du rendu final, notamment des retouches qui étaient à l’opposé de ce que je voulais (couleurs vives, etc). Et depuis, je me suis mise à la photographie haha
    Cependant, je pense que lorsqu’on a trouvé le bon partenaire, cela peut donner des choses incroyables ! 🙂

    1. Je dois avouer que je suis pareille que toi pour la délégation, en tous points. Et pareil pour le photographe, le pire c’est que je lui avait envoyé un lien d’une séance photos mariage que j’appréciais, en lui parlant de l’ambiance qu’il en dégageait et que je voulais… bah c’est raté !

  3. Je te rejoins totalement sur ton article. Je ne pense pas que cela cache une exigence démesurée car je considère en effet que si l’on te propose un service et que tu dis « ok » par le fait de payer le prix de ce service, quel qu’il soit, tu DOIS être satisfaite. C’est le principe même du commerce = un échange gagnant – gagnant.
    Le travail bien fait (même s’il y a un couac, si le service après-vente est bon et bien géré, je considère que le travail est bien fait) se fait rare et c’est tellement agréable quand on tombe sur quelqu’un de capable.

  4. Lorsque l’on est perfectionniste nous avons toujours envie de faire nous même pour être sure du résultat et ne pas avoir ces frustrations. Mais en réalité on s’épuise souvent à vouloir faire seul. en réalité le plus dur est de trouver les bons partenaires, mais lorsqu’on les a c’est un bonheur !!! 🙂

  5. Je suis comme toi, j’estime que si je paie, le service doit être nickel. C’est pas de l’exigence. C’est légitime. Mais c’est un peu plus compliqué quand il s’agit d’amis. J’ai fait appel à des amis pour mon mariage justement car malheureusement on ne peut pas tout faire soi même (ce que j’aurais largement préféré mais bon c’est physiquement impossible). Et parfois la prestation n’était pas nickel mais je n’ai pas fait de remarques car le prix payé n’était pas plein pot et que pour certains ce n’était pas des professionnels.

    1. Oui c’est plus compliqué quand il s’agit d’amis. J’en ai encore eu la preuve et ça me fait dire aussi qu’à partir de maintenant, je ne sélectionne plus dans les proches. Pour le cas, c’est au sujet des fleurs, bon ça n’est pas une amie, mais c’était la sœur du beau-frère à mon mari (et qui était aussi son témoin. Le beau-frère hein, pas la sœur lol). Et je n’ai pas été satisfaite à 100%

  6. je suis totalement d’accord avec toi, comme souvent d’ailleurs. mais c’est vrai que lorsque l’on paye un service on veut qu’il soit le plus complet et le plus parfait possible. je ne pense pas que ça soit être trop exigeante (ou alors je suis psychorigide mdr) mais c’est simplement du bon sens. 🙂
    bisous ma belle

  7. Je te comprends !!!! Tu payes pour avoir un truc qui n’a rien à voir avec ta demande, c’est râlant !!!!
    Et comme toi, pour moi rien de pire qu’un client insatisfait !!! C’est limite si je le prends pas personnellement et si j’ai pas envie de disparaître dans un trou tellement j’ai honte et je me sens nulle !!!

    1. Oh je suis comme toi, je le prends aussi personnellement tellement c’est profond et touchant d’avoir un client non satisfait de ton travail. Mais d’autres en dorment très bien et je ne sais pas comment ils font !

  8. Je crois que les métiers artistiques nous forcent ou nous donnent envie de toujours être plus polyvalent. Ce toucher-à-tout nous rend peut-être exigeant parce qu’on s’y connaît mieux en terme de prestas et de résultats qu’un particulier lambda ?

  9. C’est vrai qu’à un moment c’est énervant d’être aussi déçue en faisant appel à des pros. Le problème c’est que même si on le souhaite, on ne peut jamais touuut faire soi même. Ce que je fais, c’est de lire les avis et faire des recherches sur le prestataire. S’il n’y en a pas, j’en recherche un autre.

    1. Bah oui on est bien obligé de faire appel à d’autres personnes. Comme le photographe, c’est agaçant de voir que les invités ont fait de meilleures photos que lui, mais je ne voulais pas encombrer un de mes invités avec cette tache

  10. Pour avoir une grande partie « relation client » dans mon travail, je te rejoins sur le fait que c’est une partie hyper importante. Quand on paye une prestation, il est normal de vouloir en être satisfaite 😉

  11. Je comprends ta colère : quand on a payé pour un service, et d’ailleurs même si on n’a pas payé (une promesse engage aussi), a priori on attend le service promis.
    Mais rassure-toi, tu n’es pas la seule.
    J’avais confié la refonte de mon site à une personne qui m’avait promis monts et merveilles.
    Au final, mon site a été fermé près de 3 mois sans qu’il ait fait quoique ce soit, j’ai du prendre quelqu’un d’autre pour faire le travail.
    En plus, les statistiques sur le trafic ont disparu, en fait je suis complètement repartie de zéro et je n’ai pas encore atteint le niveau du trafic que j’avais avant.
    Je trouve que dans ces situations, il vaut mieux s’excuser, c’est la moindre des choses. Ou alors au moins un geste commercial.
    C’est très récent, j’ai pris le parti d’être zen 😎 dans ce genre de situations

    1. Ah oui, effectivement, tu as eu la totale !
      Je trouve qu’il n’y a pas mort d’homme de dire que tu ne peux honorer la demande, parce que tu ne sais pas faire. Et je préfère largement. Une fois, je me suis lancée dans une mission de prospection téléphonique pour une agence immobilière. Franchement, je n’y arrivais pas, j’ai préféré le dire en étant honnête et la personne a apprécié. Au moins, j’étais droite dans mes bottes… pour d’autres, ça n’est pas naturel, je trouve ça vraiment dommage car des gens en pâtissent derrière !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *